LA COULEUR

 

 

Quand on regarde des minéraux, la première chose qui frappe c'est la couleur.

Toutes les teintes du spectre sont représentées, et c'est d'ailleurs le principal moyen d'identification d'une pierre. Ce n'est pas le plus infaillible, certains minéraux se ressemblent beaucoup.

 

Mais d'où viennent les fabuleuses couleurs des minéraux ?

En fait on classe les minéraux dans plusieurs groupes suivant leurs causes de coloration.

 

1 - Les Minéraux IDIOCHROMATIQUES :

Des ions métalliques présents en grande quantité donne la couleur au minéral.

En général, ces ions sont présents directement dans sa formule chimique.

Ex. : l'azurite, carbonate de cuivre. Sa teinte bleue grâce au cuivre qu'elle contient.

         idem pour le vert de malachite.

 

 

 

2 - Les Minéraux ALLOCHROMATIQUES :

La couleur est due à des impuretés présentes dans le minéral. Ce sont des ions métalliques, mais présents en très petites quantités.

Ex. : Le chrome colore l'émeraude en vert. Le fer et le titane colorent le saphir en bleu.

En l'absence d'impuretés, le minéral serait incolore.

 

 

 

3 - Les Minéraux PSEUDOCHROMATIQUES :

La couleur est due à des phénomènes optiques. En fait, la lumière se décompose en pénétrant dans un minéral qui à un structure irrégulière, ou des inclusions.

Ex. : L'irisation de l'opale vient du fait que sa structure est composée de minuscules billes de silice qui décomposent la lumière, créant ainsi de magnifiques couleurs.

 

 

Le phénomène de la couleur est très complexe, et même si on y comprend rien, on est toujours émerveillé devant la beauté des teintes que la nature a bien voulut nous offrir.